Tiny Tunes From The Wilder World

Metamorphoses

Where is the creature that was? Where is the creature that will be?

Quelque part au bout d’un monde, Phaune Radio se balade dans les plis du vivant, là où tout peut surgir, à la recherche de ce qui n’est pas encore – mais qui est peut-être déjà là. Dans le présent amplifié de la métamorphose, on traque et détraque le fil du temps pour franchir les seuils de ces révolutions intérieures qui nous font changer d’ère. A perte de vue, au creux de votre oreille, un jeu de miniatures sonores qui vont là où, pour devenir soi, on devient autre.


Metamorphoses #1: Butterfly

How does one become a butterfly?
You have to want to learn to fly so much that you are willing to give up being a caterpillar.
― Trina Paulus

Depuis la nuit des temps – 201 millions d’années, plus précisément, le papillon est devenu maitre dans l’art de la réincarnation. De l’oeuf à l’imago, notre lépidoptère renonce successivement à au moins 3 corps avant de pouvoir prendre les airs et se rapprocher du ciel. Parce que si la chenille vorace a comme une tête de noeud, pour le papillon, essentiellement, la propriété, c’est le vol.
Récit minuscule d’une vie immense de papillon, presque sans effet.
A ce stade, tout est possible.

Metamorphoses #2: Oak Tree

Nothing on this earth is standing still.
It’s either growing or it’s dying. No matter if it’s a tree or a human being.
― Lou Holtz

À travers les saisons, notre petite graine bien au chaud sous la terre commence à laisser pousser ses racines, avant de pointer le bout de sa tige au dehors. Jeune pousse, écorce vive, puis vieille branche, notre arbre vit bien des intensités immobiles au fil des années.
Au moins lui ne gâche pas la forêt.
Récit accéléré d’une existence végétale en mouvement perpétuel.
A ce stade, tout est possible.

Tiny Tunes From The Wilder World, la nature pour les glands, une série hyper branchée.


Metamorphoses #3: Cicada

Nothing in the cry of cicadas suggests they are about to die.
― Matsuo Bashō

Pour l’insecte le plus bruyant de la planète, chacune des expériences vécues permet de se façonner une voix unique et singulière. Pour cela, la cigale – encore nymphe – se prépare entre 10 mois et 17 ans sous terre, en sirotant de la sève d’arbre, jusqu’à ce que son horloge moléculaire donne le signal. Vient alors le temps des amours et de la vie aérienne, un temps synchronisé pour des millions de congénères qui jouent ensemble sur l’effet de saturation pour survivre aux prédateurs. Chant ultime qui peut ne durer qu’une seule journée, c’est pour lui que notre cicada mue et remue ciel et terre, avant de finir en ressources naturelles pulsées, au sol, de là où elle vient.
Traversée d’une forêt de cymbales qui vous observe avec des regards familiers.
A ce stade, tout est possible.

Tiny Tunes From The Wilder World, une série plus vraie que nature, entièrement basée sur des faits réels.
Featuring : Magicicada septendecim.